2 réflexions sur “BRNS – chauds à Liège

  1. Ma grande découverte des Heures inD! Par contre, le chanteur doit VRAIMENT arrêter le faux accent anglais quand il parle entre les morceaux : c’est ridicule, et ça ne dupe personne (surtout pas les anglophones) (me suis pas privée pour le lui dire, d’ailleurs) 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.