le grand dîner

terrasse de restaurant sous la neige
Ils ne viendront plus maintenant…

Le grand dîner – Dick Annegarn (1974)

Six heures du soir, ils vont arriver
Je vais m’asseoir me reposer
Pour avoir l’air décontracté je vais me raser
Je crois que je sens un peu les légumes
Je vais mettre mon costume
Oh puis non, ils vont rire de moi comme l’autrefois…
Que j’avais ciré mes chaussures pour aller en voiture

Mes amis ne sont jamais à l’heure
I ls ont toujours à faire
Mais ils ne repartent jamais de bonne heure
A llez encore un verre

Jean et Mariane, Suzanne et François
Robert et Daniéle, Joélle et Michel
Il n’en manque qu’un, j’ai dressé pour neuf
Le neuviéme c’est qui, ah oui c’est le veuf
Le veuf c’est moi et j’attends
Pendant que je bois mon troisiéme verre de vin blanc

Mes amis ne sont jamais à l’heure
Ils ont toujours à faire
Mais ils ne repartent jamais de bonne heure
Allez encore un verre

Il se fait tard, pourvu qu’ils viennent
Tout le caviar je l’ai donné à la chienne
Et si ça continue les bouteilles seront vides
Je crois que je vais partir en Floride
Une table vide que je préside
C’est le bide

Mes amis ne sont jamais à l’heure
Ils ont toujours à faire
Mais ils ne repartent jamais de bonne heure

Allez encore un verre

Publicités

Demain j’arrête !

amoncellement de bouteilles vides. Collecte de verre,
C’est décidé : demain j’arrête !

Boris Vian – Je bois !

Je bois
Systématiquement
Pour oublier les amis de ma femme
Je bois
Systématiquement
Pour oublier tous mes emmerdements
Je bois
N’importe quel jaja
Pourvu qu’il fasse ses douze degrés cinque
Je bois
La pire des vinasses
C’est dégueulasse, mais ça fait passer l’temps
La vie est-elle tell’ment marrante
La vie est-elle tell’ment vivante
Je pose ces deux questions
La vie vaut-elle d’être vécue
L’amour vaut-il qu’on soit cocu
Je pose ces deux questions
Auxquelles personne ne répond
Et
Je bois
Systématiquement
Pour oublier le prochain jour du terme
Je bois
Systématiquement
Pour oublier que je n’ai plus vingt ans
Je bois
Dès que j’ai des loisirs
Pour être saoul, pour ne plus voir ma gueule
Je bois
Sans y prendre plaisir
Pour pas me dire qu’il faudrait en finir
Je bois
Dès que j’ai des loisirs
Pour être saoul, pour ne plus voir ma gueule
Je bois
Sans y prendre plaisir
Pour pas me dire qu’il faudrait en finir

Paolo Conte | Sotto le stelle del jazz

Portrait Paolo Conte au piano, jazz, music, chanteur italien, chanson, singer, avocat, festival Mithra jazz à Liège 2014, foto, concert, live, photo dominique houcmant, goldo graphisme
Paolo Conte | Mithra Jazz à Liège 2014
Paolo Conte, jazz, music, chanteur italien, chanson, italian singer, concert, live, festival Mithra jazz à Liège 2014, foto, photo dominique houcmant, goldo graphisme
Paolo Conte | Mithra Jazz à Liège 2014

C’est en version ‘best of’ que Paolo Conte nous a invité à un délicieux moment de nostalgie, le jeudi 8 mai au festival Mithra Jazz à Liège 2014.

Paolo Conte – Italian singer, pianist, composer, and lawyer

Paolo Conte – Sotto le stelle del jazz

Monsieur Jean-Louis Foulquier aux Francofolies de Spa

portrait de Jean-louis Foulquier aux Francofolies de Spa 2012, © photo dominique houcmant
C’est avec une sincère émotion que j’ai eu le privilège de serrer la main et de partager un (trop) bref instant avec Jean-Louis Foulquier – acteur, chanteur, animateur radio, peintre, amoureux de la chanson française et fondateur des Francofolies à La Rochelle en 1985… Respect à l’artiste 🙂

Francofolies de Spa, mercredi 18 juillet 2012

Jean-Louis Foulquier – Tout ce qui est dégeulasse

la chanson du scaphandrier

scaphandrier, casque de soudeur, © photo dominique houcmant

Mets ton habit, scaphandrier
Descends dans les yeux de ma blonde,
Que vois-tu bon scaphandrier?
Je vois un étrange attirail:
Des fleurs, des oiseaux, du corail,
Et de l’or en fines paillettes.
Mets ton habit, scaphandrier
Descends dans le coeur de ma blonde,
Que vois-tu, bon scaphandrier?
Je vois une source très pure,
Je vois des rires et des deuils,
Une oasis près d’un écueil…
Mets ton habit scaphandrier,
Et dans le cerveau de ma bonde,
Tu vas descendre, que vois-tu?
Il est descendu, descendu…
Et dans les profondeurs du vide
Le scaphandrier s’est perdu.

La chanson du scaphandrier (René Baër – Léo Ferré)

Léo Ferré – La chanson du scaphandrier

Coeur de Pirate – les Ardentes 2009

Cœur de Pirate, Béatrice Martin, concert, live, festival les Ardentes, Liège, foto, photo dominique houcmant, goldo graphisme
Cœur de Pirate

La jeune québécoise Béatrice Martin et son Coeur de Pirate ont attiré la grande foule dès l’ouverture des portes du festival les Ardentes 2009. Dimanche 12 juillet

Cœur de Pirate (myspace) – Comme des enfants

retrouvez mes photos sur le site du festival