Deux derrière la porte

couple, porte, vitre, silhouette, homme, femme, poésie
deux derrière la porte

Mauvaise compagne, espèce de morte – Jean Cocteau par Serge Reggiani

Mauvaise compagne, espèce de morte,
De quels corridors,
De quels corridors pousses-tu la porte,
Dès que tu t’endors ?

Je te vois quitter ta figure close,
Bien fermée à clé,
Ne laissant ici plus la moindre chose,
Que ton chef bouclé.

Je baise ta joue et serre tes membres,
Mais tu sors de toi,
Sans faire de bruit, comme d’une chambre,
On sort par le toit.

Publicités

Tamino | Reflektor

portrait Tamino, Tamino-Amir Moharam Fouad, musicien, singer-songwriter, © Dominique Houcmant Goldo
Tamino
tamino, concert, live, Reflektor, Liège, © Dominique Houcmant Goldo
Tamino en concert au Reflektor, Liège le 18.04.2018

Le jeune singer-songwriter belgo-égyptien Tamino était en concert au Reflektor à Liège, le 19 avril 2018. Une musique et un chant profonds et habités.

Tamino – Habibi

Monsieur Jean-Louis Foulquier aux Francofolies de Spa

portrait de Jean-louis Foulquier aux Francofolies de Spa 2012, © photo dominique houcmant
C’est avec une sincère émotion que j’ai eu le privilège de serrer la main et de partager un (trop) bref instant avec Jean-Louis Foulquier – acteur, chanteur, animateur radio, peintre, amoureux de la chanson française et fondateur des Francofolies à La Rochelle en 1985… Respect à l’artiste 🙂

Francofolies de Spa, mercredi 18 juillet 2012

Jean-Louis Foulquier – Tout ce qui est dégeulasse

Keziah Jones after the show

Keziah Jones portrait dans les loges, Olufemi Sanyaolu, guitare, blufunk, music, caserne fonck, les Ardentes Club, Liège, © photo dominique houcmant

Le prince du blufunk et guitariste d’exception Keziah Jones après un excellent concert ‘solo guitare’ à la caserne Fonck de Liège, le 6 novembre 2010.

Concert organisé en ouverture de l’Opération 11.11.11 2010

Keziah Jones – Nigerian guitarist and singer-songwriter

Keziah Jone (MySpace) – Long distance love (album ‘Nigerian Wood’ 2008)

le musicien Rom

Andrei Fodor, portrait, homme, Rom, tsigane, Nadara Gypsy Band, photo dominique houcmant, goldo
Andrei Fodor « Andras »

Le guitariste Andrei Fodor « Andras » – Nadara Gypsy Band – Liège 2010

LES ROMS
Le peuple Rom désigne les Tsiganes établis en Europe de l’Est. Le terme Rom signifie homme dans la langue Romanès.
Au nombre approximatif de huits millions répartis dans les Balkans, plus de trois millions d’entre eux habitent en Roumanie, soit plus de dix pour cent de la population.
Les changements géopolitiques survenus dans les pays de l’Est à la fin des années quatre-vingt ont accentué la crise économique, engendré la montée des nationalismes et fragilisé la situation des roms.
Les Roms le plus souvent artisans, commerçants ou musiciens, travaillaient à l’époque et pour la plus part d’entre eux dans des fermes de l’état.
A la chute du régime, ils furent les premiers touchés par le chômage et rejetés par la majorité des citoyens qui libéraient ainsi des rancœurs accumulées durant la période communiste.
Les Roms ont alors été sédentarisés de force en obtenant diverses aides des gouvernements qui au fil du temps sont devenues de plus en plus aléatoires, rendant leur situation préoccupante.
Les Roms ont vu leur histoire jalonnée d’épreuves et de persécutions.
Plus de 800 000 roms furent victimes des crimes commis par les Nazis. Par ailleurs, en Serbie comme en Roumanie, nombre d’entre eux furent esclaves jusqu’en 1850.
SITUATION ACTUELLE DES ROMS EN ROUMANIE
La situation actuelle des roms en Roumaie est préocupante puisque 40% d’entre eux vivent en dessous du seuil de pauvreté soit avec moins de 2,15€ par jour. Ce qui explique les vagues de migration que l’Europe de l’Ouest observe ces dernières années.
La santé physique des roms est bien plus mauvaise que celle du reste de la population dans une majorité de pays. L’espérance de vie des roms est de 15 ans de moins que la majorité de la population dans le Centre et l’Est de l’Europe.
La pauvreté des roms en Roumanie est à multifacettes : Les roms sont souvent privés des ressources nécessaires à des conditions de vie adequates, mais surtout ils n’ont pas accès à l’éducation, à certains postes de travail, aux services sanitaires et sociaux et aux canaux pour être actifs dans la société.
La population Rom est sans cesse discriminée :
• violences physiques, morales,
• injustives juridiques,
• discrimination raciste de la part des autorités,
• crimes racistes impunis,
• discrimination pour l’accès aux services sociaux, comprenant la discrimination dans l’allocation des fonds publics municipaux pour la réalisation des infrastructures de base (eau, electricité, gaz…),
• utilisation systématique de propos racistes par les média ce qui perpétue les stéreotypes et attitudes racistes,
• nombreux accès limités à une éducation normale pour les enfants roms, discrimination raciste dans les institutions scolaires
et la liste pourrait être encore longue ! (extraits du site de l’organisation roumaine Nadara)

Nadara Gypsy Band